Exercice pro

Devenir réserviste vétérinaire

Les vétérinaires réservistes du service de santé des armées.

Le Service de santé des armées

Le SSA est constitué de 16 000 hommes et femmes dont la mission est d’assurer en toutes circonstances le soutien médical des forces armées (Terre, Air, Marine) et de la Gendarmerie en métropole comme sur les théâtres d'opération.

Le Service vétérinaire des armées est intégré au SSA, au sein de la direction de la médecine des forces (DMF).

La réserve militaire en France est historiquement l’héritière des volontaires venus combattre dans les armées révolutionnaires à Valmy en 1792 et de la réserve de masse instituée en même temps que le service national militaire en 1872.

La loi 99-894 du 22 octobre 1999, faisant suite à la suspension du service national, organise la réserve militaire dans sa forme actuelle, substituant une réserve d’emploi au sein des forces armées en lieu et place d’une réserve de masse issue de la conscription.

Deux réserves coexistent : 

  • l’une dite « opérationnelle » composée des volontaires issus du milieu civil (qu’ils aient ou non effectué leur service national) et des anciens militaires d’active ;
  • l’autre dite « citoyenne » dont le rôle essentiel est d’entretenir le lien armée-nation, d'apporter une ouverture vers des réseaux d'experts et de diffuser l'image des armées comme collaborateur du service public.

Le contrat d’engagement

Chaque réserviste volontaire souscrit un contrat d’engagement à servir dans la réserve (CESR) qui lui permet d'avoir le statut de militaire, avec ses droits et ses devoirs, lors de ses activités. Celles-ci sont définies conjointement avec l'employeur selon un planning qui dépend de la disponibilité et des besoins de chacun.

Il est possible d'effectuer de 1 à 150 jours d'activité par an. La rémunération des jours d’activité est identique à celle des vétérinaires d’active de même grade.

Une centaine de vétérinaires ont signé un CESR.

Les vétérinaires peuvent intégrer la réserve opérationnelle dès obtention de leur thèse avec le grade de Vétérinaire des armées (Capitaine). La poursuite d’activités régulières au sein du SSA permet l’accès à des promotions, Vétérinaire principal (Commandant), Vétérinaire en chef (Lieutenant colonel / Colonel), Vétérinaire chef des services (Général), à des récompenses et décorations en fonction des missions effectuées et du temps consacré au service. Le recrutement de consœurs ou confrères possédant des diplômes et/ou une expérience particulièrement utile aux missions du service peut s’effectuer directement à un grade supérieur.

Les missions

Le rôle de la réserve opérationnelle est de venir épauler le personnel d'active dans ses missions quotidiennes en métropole comme à l'étranger. Elle vient en renfort et apporte les compétences que le service de santé des armées ne possède pas, ou insuffisamment, et participe aux activités de projections. Elle a aussi pour but de promouvoir le lien armée- nation et d’entretenir l’esprit de défense. C’est notamment le rôle de la réserve citoyenne.

Les réservistes du SSA peuvent ainsi exercer leurs activités, en fonction de leurs compétences et de leur choix, au sein des hôpitaux d’instruction des armées (HIA), des centres médicaux des armées (CMA), des établissements de ravitaillement sanitaire, à l'institut de recherche biomédicale des armées (IRBA) ou dans un organisme de formation.

Les vétérinaires, dans le cadre de la réserve opérationnelle sont amenés, sur le territoire national, à soutenir ou remplacer les vétérinaires d’active dans l’exercice de leurs missions : médecine des animaux des armées (chiens, chevaux), santé publique vétérinaire (hygiène, qualité et sécurité des aliments, épidémiologie, zoonoses, etc.).

Des vétérinaires réservistes participent régulièrement aux OPEX (opérations extérieures) après avoir suivi une formation adaptée à ce type de missions.

Pour savoir comment devenir réserviste

Cliquez sur ce lien : https://www.reserve-operationnelle.ema.defense.gouv.fr/index.php/service-de-sante-des-armees/la-reserve/ou-s-adresser/514-comment-devenir-reserviste-dans-le-ssa

Remerciements :

Docteur Pascal BOUSIQUIER, médecin en chef, réserviste opérationnel et Vice-Président de l’Union Nationale des Médecins de Réserve (UNMR).

Docteur vétérinaire François-Henri BOLNOT, vétérinaire en chef, réserviste opérationnel, Président de l’Union Nationale des Vétérinaires de Réserve (UNVR) et Vice-président du Groupement des Organismes de Réserve du Service de Santé des Armées (GORSSA).

Contact : fbolnot@vet-alfort.fr