Vie de l'Ordre

La Journée Nationale Vétérinaire 2019

La première Journée Nationale Vétérinaire a réuni 400 personnes au palais Brongniart.

"Animal, homme, environnement : le vétérinaire, une sentinelle au carrefour du vivant"

Discours d'introduction de Jacques Guérin à la JNV 2019

Le thème de cette première Journée Nationale Vétérinaire, le 7 février 2019 était "Animal, homme, environnement : le vétérinaire, une sentinelle au carrefour du vivant".

La journée a permis des échanges constructifs sur les 3 sujets abordés lors des tables rondes. Elle avait pour objectif de faire entendre la parole des vétérinaires dans le débat public sur les questions de société directement liées à la profession, comme la bientraitance animale et la biodiversité.

Dans son discours introductif, Jacques Guérin, président de l’Ordre national des Vétérinaires, a rappelé que «les vétérinaires sont au cœur du vivant, au carrefour des trois santés : One health, one welfare, one planet. En matière de santé environnementale, les vétérinaires sont acteurs de solutions et motivés pour agir».

Discours de François de Rugy à la JNV 2019

François de Rugy, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a souligné la pertinence de cette journée et salué la création d’un Comité d’éthique animale, à l’initiative de Vetfuturs France. Pour lui, « la fonction de conseil et de surveillance des vétérinaires sera essentielle dans le cadre du plan national santé environnement ».

Le DV et député Loïc Dombreval a constaté le déficit collectif de confiance et de fierté de la profession. Il s’est félicité de l’initiative du projet VetFuturs France qui impulse un dynamisme et pense l’avenir de la profession.

Il a cité ces mots de Bourgelat : « La fortune consiste moins dans le bien que l’on a que dans le bien que l’on donne » et affirmé que « les vétérinaires doivent devenir les médiateurs d’un bien-être animal compatible avec les contraintes économiques."

« Le vétérinaire acteur des 3 santés. De la recherche à l’usage raisonné des médicaments : focus sur les antibiotiques »

Première table ronde la JNV 2019

La 1ère table ronde  a été introduite par le DV Christophe Hugnet, qui a rappelé les succès des vétérinaires en matière de réduction de l’utilisation des antibiotiques et la diminution des bactéries résistantes dans l’ensemble du monde animal français. « Nous entrons dans l’ère de la prescription durable ».

Les participants - Le DV Gilles Salvat (ANSES), le DV Bertrand Havrileck (VIRBAC), le Pr Pierre-Louis Toutain (ENVT), le DV Philippe Tessier (Boehringer) ont rappelé l’engagement des éleveurs dans un usage raisonné des antibiotiques et évoqué l’avenir des filières françaises de productions animales.

Justine Henry et Pierre Buisson à la JNV 2019

Pierre Buisson a rappelé l'étendue du champ d'intervention des vétérinaires, les valeurs humanistes et les grandes orientations de la profession. Justine Henry a présenté les travaux de Vetfuturs France. Ils ont ensuite dévoilé la nouvelle marque de la profession et son logo « Vétérinaire pour la vie, pour la planète ».

« Le vétérinaire au cœur de la biodiversité. Prévenir, protéger, préserver »

Deuxième table ronde de la JNV 2019

La 2ème table ronde a réuni le DV Patrick Dehaumont, directeur général de l’Alimentation (MAA), Céline Sissler-Bienvenu (IFAW), le Pr Emmanuelle Gilot-Fromont (EVAAS), Gilles Pipien, inspecteur général de l'environnement et du développement durable (MTES) et Léonie Varobieff, enseignante en Philosophie (IEP Lyon). Ils ont reconnu l’énorme implication des vétérinaires dans la protection de la biodiversité, bénévole qui plus est, et ont regretté l’absence de financement public. Patrick Dehaumont a prôné l’interdisciplinarité, tant au niveau central que local, et donné les exemples de l’Anses et du médicament vétérinaire qui mobilisent de nombreux métiers.

« Quelle place pour les animaux dans l'écosystème urbain ? Le vétérinaire, gardien des équilibres »

Troisième table ronde de la JNV 2019

Les participants de la 3ème table ronde étaient Christian Le Coz (MTES), le Sénateur et DV Arnaud BazinLéa Terraube (Ville de Paris) et Sébastien Gardon, sociologue.

La question introductive a été posée par la DV Marjolaine Baron : « En milieu urbain, l’équilibre de l’écosystème connaît des perturbations incessantes : climatiques, introduction de nouvelles espèces,… Comment le vétérinaire peut-il contribuer à préserver cet équilibre ? »

La pertinence du concept de vétérinaire sentinelle

Discours de Didier Guillaume à la JNV 2019

Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a rappelé l’importance du maillage territorial vétérinaire pour répondre à la transition agro-écologique. Il a confirmé la pertinence du concept vétérinaire sentinelle mais a reconnu que le modèle économique pour assurer sa pérennité restait à construire.

Discours de Laurent Perrin à la JNV 2019

La journée a été clôturée par Laurent PERRIN, président du SNVEL, qui a réaffirmé les multiples rôles des vétérinaires dans la société, « Vétérinaire pour la vie, pour la planète »

Retrouvez la playlist des vidéos de la journée


De gauche à droite : M. le Député Loïc Dombreval, M. le Sénateur Arnaud Bazin, M. le Ministre de l'agriculture Didier Guillaume, Jacques Guérin et Laurent Perrin devant la nouvelle marque "Vétérinaire pour la vie, pour la planète".