Exercice professionnel

L'association SPS aide les vétérinaires en souffrance

Le fonds social de l'Ordre finance leur prise en charge par SPS.

L'association SPS : Soins aux Professionnels de Santé

La vocation de SPS, créée en 2015 à l’initiative du Docteur Éric HENRY (médecin généraliste) et du Docteur Catherine CORNIBERT (pharmacienne) est d’apporter une réponse spécifique et innovante à la vulnérabilité́ des professionnels de santé́. Elle complète (sans remplacer) l’action des organismes professionnels vétérinaires en proposant à tout vétérinaire, étudiant vétérinaire ou salarié d’un établissement de soins vétérinaires ressentant une souffrance telle qu’elle représente un risque pour sa santé ou son intégrité́ physique ou mentale, ou détecté́ comme tel par son entourage, voire des écoutants, d’avoir accès à une plateforme téléphonique 24h/24, 7 jours sur 7 dans laquelle 60 psychologues se relaient, mais aussi à une consultation physique, rapidement et sur tout le territoire, avec un professionnel formé spécifiquement à accompagner un soignant sujet à des risques psychosociaux. Car la prise en charge des professionnels de santé́ répond à des critères précis, ces derniers n’étant pas, par leur formation, des malades tout à fait comme les autres.

Au-delà̀ de l’écoute confraternelle, formidablement assurée par Vétos-Entraide, mais aussi par les bénévoles engagés dans des associations comme l’Association centrale d’entraide vétérinaire (ACV), l’Association française de la famille vétérinaire (AFFV), ou par les référents sociaux ordinaux; au-delà̀ des aides techniques et financières apportées par ces mêmes associations, par le fonds social de l’Ordre, par les antennes régionales du SNVEL, mais aussi par les équipes administratives de la CARPV (Caisse autonome de retraites et de prévoyance des vétérinaires) ou de la sécurité́ sociale des indépendants (ex RSI), il s’agit de mettre à la disposition des vétérinaires, la possibilité́ d’être pris en charge médicalement très rapidement à partir du moment où ils expriment ou présentent des signes de souffrance telle que l’écoute ou l’entraide confraternelle ne suffisent plus.

Le Réseau SPS

Le réseau SPS a traité́ plus de 3 000 appels de détresse en deux ans, venant pour un tiers des infirmiers, puis des médecins (30 %), des aides-soignants (15 %), des pharmaciens (7 %) et des dentistes.

Parmi les motifs d’appels, l’épuisement professionnel arrivait en tête, suivi par les demandes d’information, les conflits avec la hiérarchie, les dénonciations des conditions de travailles problèmes de santé (troubles musculo-squelettiques mais aussi addictions), la démotivation, les conflits entre collègues, les ressentis de harcèlement.

Un numéro d’appel unique : 08 05 23 23 36

permettant de mettre en relation les vétérinaires en souffrance avec un psychologue, ou, si besoin, de les orienter vers une consultation physique assurée par un généraliste, un psychiatre, un psychologue ou des unités dédiées (psychiatrie, addictologie, ...).

Dans le cas où l’appelant est identifié́ en danger immédiat, les psychologues de la plateforme disposent d’un protocole spécifique permettant une levée urgente de l'anonymat et l'appel des secours extérieurs urgente de l’anonymat et l’appel des secours extérieurs.

Une application mobile, lancée en 2018 : « Asso SPS »

permettant l’accès à un psychologue 24 heures /24, sans rendez-vous, sans répondeur et sans attente. Le service est gratuit.

Un blogue qui recueille et publie des témoignages : expressiondesoignants.fr

Un maillage territorial d’unités de soins dédiées aux professionnels de santé en souffrance (une par département), admis selon deux critères : l’existence d’une souffrance psychique et/ou de trouble psychopathologique avéré, et le souhait d’être aidé sur l’origine de celle-ci et/ou son retentissement professionnel.

L’étape suivante, pour l’association SPS, serait de créer des maisons des soignants dans le but d’offrir à la fois un lieu de vie et un refuge aux professionnels en souffrance, qui ne soit pas pour autant un espace purement médical.

L’association SPS, ce sont aussi des propositions de formations au repérage et à la prise en charge des soignants rendus vulnérables, des rencontres interprofessionnelles et des études afin de mieux comprendre l’origine et les impacts de ces souffrances.

Véto-Entraide

Véto-Entraide - le lien solidaire entre vétérinaires : l'écoute confraternelle de soutien est totalement anonyme. 

Pour contacter les écoutants : 09 72 22 43 44 ou ecouter(at)vetos-entraide.com
ACV : Association centrale d'entraide vétérinaire - 01 43 56 21 02 - acveto@orange. 
AFFV : Association française de la famille vétérinaire - 01 43 56 21 02 - affvdk(at)gmail.com

 

 

Publié le 18-02-2019