Vie de l'Ordre

Paroles de conseillers ordinaux : Adeline SITBON

« J’ai voulu faire partie de “ceux qui font” »

Adeline SITBON, 43 ans.

Conseillère Ordinale au CROV BRETAGNE.

« J’ai voulu faire partie de “ceux qui font” »

"Avant de me présenter aux élections, l’image que j’avais de l’Ordre était celle d’une instance incontournable, quelque peu archaïque, et pourtant tellement nécessaire.

Notre profession, faite d’individualités fortes, a besoin de règles pour maintenir le lien nécessaire à la confraternité et à l’entraide. L’Ordre participe à la rédaction ainsi qu’à l’application de ces règles, réunies dans notre Code de Déontologie. Ce Code, parfois décrié, est pourtant utile à nous protéger et peut s’avérer une barrière efficace contre les demandes parfois ubuesques de certains clients.

J’ai voulu faire partie de “ceux qui font”, et les vétérinaires m’ont fait confiance. J’ai trouvé au CROV Bretagne une équipe tournée vers les autres, voulant œuvrer pour le bien commun.

A la suite aux élections, les nouveaux élus sont formés, car il faut apprendre, écouter, s’imprégner du fonctionnement de l’Ordre, et ceci que l’on soit d’accord ou non avec certaines règles et usages : venez, apprenez, comprenez, et après seulement critiquez. Les formations, très enrichissantes d’un point de vue ordinal et personnel, abordent de nombreux thèmes : de l’inscription des vétérinaires au Tableau de l’Ordre au fonctionnement des chambres de discipline, en passant par l’organisation des conciliations et depuis peu des médiations. 

Je participe aujourd’hui au pôle social du CROV Bretagne, ce qui correspond à ma volonté d’entraide. Je suis à l’écoute de tout ce que l’Ordre peut faire pour les vétérinaires.

Nous devons nous investir, plus nombreux, pour notre profession. Se présenter aux élections ordinales, c’est aussi pouvoir exprimer ses idées, renouveler, faire grandir notre instance."