COVID-19

Tests SARS-CoV-2 pour animaux de compagnie : appel à attention de la Commission européenne

La Commission européenne est informée de plusieurs initiatives qui sont en train de voir le jour de la part de sociétés privées à propos de tests SARS-CoV-2 chez les animaux, notamment chez les animaux de compagnie, et elle a jugé utile d'appeler l'attention des services vétérinaires nationaux.
En l'état actuel des connaissances scientifiques, des réserves sont formulées quant à l'intérêt sanitaire (individuel ou collectif) de ces tests. En effet, selon l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), comme de l'avis de l'ANSES, à ce jour, rien ne prouve que les animaux de compagnie propagent la maladie (la propagation du COVID-19 est le résultat d'une transmission d'homme à homme) et il n'est donc pas justifié de prendre des mesures à l'encontre des animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être. De ce fait, des tests à grande échelle sur les animaux de compagnie ne sont actuellement pas recommandés par les autorités, et l'opportunité et la justification de telles initiatives apparaissent discutables dans les circonstances actuelles.
Mais cela ne veut pas dire que rien ne doit être entrepris : afin d'approfondir les connaissances scientifiques et de faire la lumière sur la dynamique possible de l'infection par le SARS-CoV-2 chez différentes espèces animales, des recherches avec des protocoles stricts sont menées actuellement en Europe sous le contrôle des autorités ou des agences sanitaires des États membres.

Pour plus d’informations :

Avis de l’OIE

Avis de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)