Prévention

Vaccination contre la fièvre catarrhale ovine

La qualité de cette vaccination fait l’objet d’une interpellation du Directeur général de l’alimentation.

La qualité de la vaccination contre la fièvre catarrhale ovine fait l’objet d’une interpellation du Directeur général de l’alimentation suite au constat de l’absence d’immunité sur 20 à 30% des animaux contrôlés par le pays destinataire.

Les conséquences sont importantes puisque les bovins, essentiellement, sont soit interdits de mouvement, soit euthanasiés.

Si l’absence de séroconversion est constatée dans certaines études scientifiques, il demeure des causes relevant de la responsabilité directe des docteurs vétérinaires (conservation des flacons ouverts, protocole de vaccination, délai entre deux injections de primo-vaccination).

La vaccination est un acte vétérinaire qui engage la responsabilité du vétérinaire à qui il revient de veiller à la bonne administration conformément au recueil des caractéristiques du produit.

La qualité de la vaccination FCO, des vaccinations de manière générale, est à ces conditions.