Ecoantibio 2017-2021:actions en région et en département

La Direction générale de l'alimentation a publié le 17 mars 2018 une note de service concernant le plan national Ecoantibio de réduction des risques d'antibiorésistance en médecine vétérinaire en vue d'actions partout en France.

Le premier plan Ecoantibio (2012-2016) a été un réel succès avec une baisse de l'exposition des animaux aux antibiotiques de 37% (par rapport à un objectif initial de 25%), et notamment une baisse très marquée pour les antibiotiques critiques : moins 75% pour les fluoroquinolones, et moins 81% pour les céphalosporines de dernières générations (données 2016 vs 2013).

Un nouveau plan Ecoantibio (2017-2021) a été initié avec pour objectif global de poursuivre la dynamique engagée et de consolider les acquis, et deux objectifs chiffrés : réduction de 50% en 5 ans de l'exposition des porcs, volailles et bovins à la colistine ; réduction de 50% en 5 ans de la prévalence des E. coli BLSE (bêta-lactamase à spectre étendu) prélevées sur de la viande de poulet de chair au stade de la distribution au détail.

La Direction générale de l'alimentation demande aux DRAAF/DAAF (directions régionales de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt/directions de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt) et aux DD(CS)PP (directions départementales - de la cohésion sociale et - de la protection des populations) de mettre en place diverses actions sur leurs territoires comme des colloques et des contrôles.

Téléchargez ici la note de service de la DGAL.