Languedoc-Roussillon

Le conseil régional de l'Ordre des Vétérinaires du Languedoc-Roussillon vous présente ses meilleurs voeux

Chers confrères, chères consoeurs, chers usagers de la profession,

Comme le veut la tradition, je vous présente tous mes voeux de prospérité et de santé. Leur caractère circonstanciel et l’aléa de leur réalisation n’empêchent pas leur sincérité. Les voeux sont aussi l’occasion de faire le point sur le temps écoulé.

Notre société en constante évolution technologique perturbe beaucoup la sérénité des activités professionnelles, de santé en particulier, d’abord parce que les progrès scientifiques et techniques, évidemment souhaitables et attendus car porteurs d’espoir, mettent à l’épreuve les professionnels qui doivent sans cesse remettre en cause leurs pratiques en se formant et en investissant constamment, dans un contexte économique difficile, et ensuite parce que la diffusion par internet autorise la médiatisation incontrôlée de propos de toutes sortes, et en particulier de critiques faciles et non contradictoires, entrainant toujours dans leur sillage une partie de nos citoyens qui surenchérissent par des réactions émotives, sans nuance et sans respect, pour dénoncer d’autres citoyens, et pour ce qui nous concerne des vétérinaires.

Dans ce contexte, la profession vétérinaire peut tirer une grande fierté de son organisation en ordre, dans le respect de l’usager, dans la primauté de l’intérêt général et du service public, et en s’imposant à elle-même obligation de formation permanente, obligation de permanence et continuité des soins, lutte contre l’antibiorésistance, engagement dans les crises sanitaires épizootiques (comme celle de l’influenza aviaire en cours dans le sud-ouest), réflexion sur le bien-être animal, pour ne prendre que ces sujets d'actualité tirés du code de déontologie que les vétérinaires s’imposent, son non-respect exposant à des sanctions disciplinaires prononcés par la profession elle-même.

Concernant la permanence des soins et la maillage du territoire, les vétérinaires ne peuvent oublier la proposition publique de la vice-présidente du Conseil régional de Bourgogne qui souhaitait faire appel aux vétérinaires pour remplacer les médecins en cas d’urgence dans les déserts médicaux. Cette proposition en dit long sur la réputation de disponibilité, bien réelle et totalement justifiée, de la profession vétérinaire dans nos campagnes et en ville.

Concernant la lutte contre l’antibiorésistance, l’engagement total de la profession dans le plan EcoAntibio a permis de réduire la consommation d’antibiotiques de 20% en 4 ans (l’objectif du plan étant de 25% en 5 ans soit en 2017, objectif qui sera donc vraisemblablement atteint).

Ces deux exemples concrets démontrent que les vétérinaires sauront en 2017 comme les années précédentes mettre leurs valeurs déontologiques au service de l’intérêt général. En cela la profession mérite le respect de notre société, et mes voeux vont aussi à cette reconnaissance renforcée.

J’ajouterai enfin que le conseil régional de l’ordre va subir un profond changement en 2017, à la suite de la réforme territoriale: les conseils de l’Ordre des vétérinaires de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon vont fusionner en un seul conseil d’Occitanie. Ce rassemblement portera ses fruits, ce n’est plus un voeu, c’est une certitude.

Philippe Lévêque, président de l’Ordre des vétérinaires du Languedoc-Roussillon

Prochaine chambre de discipline : le jeudi 16 mars 2017

Les chambres de discipline relèvent d'une audience publique ouverte à tous.

Adresse : 44 avenue Jean Moulin - Esc C - 34500 BEZIERS


 

 



Contacter l'Ordre en région

VETERINAIRES, POUR AVOIR ACCES A L'INTEGRALITE DE CES PAGES REGIONALES, IDENTIFIEZ VOUS A L'AIDE DE "MON ESPACE"