Nouveau cas de virus H5N1 en Dordogne la DGAl appelle les vétérinaires à la vigilance

" La France n'est plus indemne d'influenza aviaire hautement pathogène à compter du 24/11/2015, date de confirmation du foyer " rappelle une note de service de la DGAl du 27 novembre 2015. Ce nouveau cas est survenu dans un petit élevage de poules de la commune de Biras, en Dordogne. Son diagnostic fait suite à une mortalité anormale de 22 gallinacées sur 32. Les analyses PCR ont confirmées la présence de virus H5N1, virus hautement pathogène.

La DGAl rappelle que " la rapidité de la mise en œuvre des mesures de prévention, de surveillance et de lutte est une condition indispensable pour limiter la propagation et les conséquences de la maladie, notamment à l'exportation. " La DGAL rappelle que les modalités de surveillance en cas de suspicion sont rapportée dans une précédente note de service.

Le jeudi 3 décembre 2015, le directeur adjoint de la DGAl, Loïc EVAIN, a annoncé que huit pays d'asie et d'Afrique du nord ont stoppé toute importation de volailles et produits avicoles français. La France a déjà interdit toute exportation d'oeufs ou de volailles au départ de Dordogne.

Une vigilance accrue même pour des signes cliniques paraissant mineurs

Les éleveurs et les vétérinaires sont appelés à la " vigilance vis à vis des signes cliniques y compris de faible intensité comme de faibles hausses de mortalité, de faibles diminutions de pontes, de consommation " en gardant en mémoire que les palmipèdes (oies et canards) expriment moins la maladie.

Le réseau SAGIR qui assure la surveillance de la faune sauvage sera également réactivé dans un souci de surveillance de l'avifaune.



Contacter l'Ordre en région

VETERINAIRES, POUR AVOIR ACCES A L'INTEGRALITE DE CES PAGES REGIONALES, IDENTIFIEZ VOUS A L'AIDE DE "MON ESPACE"