Le magazine Que Choisir publie sur les tarifs des vétérinaires

Les tarifs des vétérinaires vus par le magazine Que Choisir

Si vous ne l’avez pas encore lu, voici l’article sur les tarifs vétérinaires publié dernièrement dans le magazine « Que Choisir ».

En résumé, les auteurs n’ont pas rédigé un papier « à charge des vétérinaires », et ont été plutôt lucides quant à faible rentabilité de notre profession, en pointant des « hausses mesurées » moindres que l’inflation.

Pierre Buisson (président du SNVEL) est plusieurs fois cité afin de clarifier cette moindre hausse des tarifs : bon fonctionnement de la concurrence, augmentation des charges des structures vétérinaires liée à un équipement supérieur devenu obligatoire pour certains, absence d’indemnités d’astreinte pour les vétérinaires, contrairement aux médecins et pharmaciens dans le cadre du renforcement de la permanence des soins, changement générationnel relatif au salariat vétérinaire (un salarié d’astreinte est rémunéré, « là ou un libéral se contentait de sacrifier son temps libres »).

Les auteurs font également état d’une hausse des incivilités, et soulignent que les vétérinaires ne se plaignent pas de leur rémunération, mais plutôt de leur « bien-être professionnel ».

Nous vous incitons d'ailleurs à déclarer toute incivilité dont vous êtes victimes via le site de l'Ordre : fiches pratiques vétérinaires - déclarer une agression ou une incivilité.

 

Ils conseillent à leurs lecteurs de « ne pas consulter les yeux fermés … et de faire réaliser des devis ».

L’article note de grandes disparités dans les prix pratiqués, et nous vous rappelons  à ce titre que les dispositions du code de déontologie portent sur l’interdiction d’entente tarifaire et sur la détermination des honoraires avec tact et mesure, alors que les tarifs des vétérinaires relèvent de la compétence du SNVEL.

Nous vous invitons, en cas de sollicitation, à vous rapprocher du CROVNA ou du SNVEL.

Publié le 26-10-2018



Contacter l'Ordre en région