Les analyses vétérinaires

Depuis la loi du 30 mai 2013, les biologistes médicaux ne sont plus habilités à pratiquer des examens de biologie médicale sur des prélèvements d'origine animale mais uniquement sur des prélèvements d'origine humaine.

Seuls les vétérinaires peuvent pratiquer des actes de biologie médicale sur des prélèvements d'origine animale qui relèvent, au titre de l'article L 243-1 du Code Rural et de la Pêche Maritime, de l'acte de médecine vétérinaire.

Les laboratoires qui persisteront dans leurs anciennes pratiques seront évidemment poursuivis devant le tribunaux correctionnels pour exercice illégal de la médecine et chirurgie des animaux.

De leur côté, les vétérinaires praticiens qui adressent ces prélèvements à des laboratoires de biologie médicale engagent leur responsabilité légale.

Vous trouverez, sur ce point, sous ce lien : la position du Syndicat Des Biologistes. 



Contacter l'Ordre en région