La formation continue vétérinaire

La formation vétérinaire continue

• L'obligation de formation continue des vétérinaires (FCV) est inscrite dans le Code de Déontologie vétérinaire. Le diplôme en poche, tout confrère devra ensuite assurer l'actualisation de ses connaissances au cours de sa carrière professionnelle. Aujourd'hui, constat est dressé que les praticiens se forment régulièrement.

L'habilitation d'exercice vétérinaire n'est pas subordonnée à une obligation de formation, et le dispositif français s'effectue sur un mode déclaratif et sur la base du volontariat. Mais cette notion est prise en considération notamment en cas de litige, de procédure ordinale, etc. En effet, la formation s'inscrit aujourd'hui dans une évolution sociétale. Elle pourrait même devenir un enjeu important pour notre profession. Il est normal qu'un professionnel montre qu'il suit l'évolution scientifique de sa profession. La formation est indispensable face aux évolutions technologiques actuelles. En outre, cela offre un environnement sanitaire rassurant pour le client et montre que les professionnels sont suffisamment responsables.

L'Europe vétérinaire est favorable à la formation continue. Passer d'un devoir déontologique à une obligation réglementaire pourrait venir à terme de l'Europe. Le CFCV s'est ainsi attaché à concevoir un système de quantification, pour préparer la profession à une éventuelle évolution vers une formation obligatoire. Actuellement, les modalités peuvent diverger d'un pays à l'autre. Par exemple, en Belgique, elle est obligatoire. La Lituanie et la Pologne délivrent une habilitation pour une durée limitée. Au Royaume-Uni, le Royal College of Veterinary Surgeons (RCVS, équivalent de l'Ordre en France), envoie la continuing professional development record card à ses membres depuis 1997. Elle est aussi fournie dans le cadre des plaintes déposées par les clients.

Le CFCV : comité de la formation continue vétérinaire

Le Comité de la Formation Continue (CFCV) est une association chargée d'évaluer et de promouvoir la qualité de la formation vétérinaire continue tout en garantissant l'indépendance du message scientifique. Le CFCV s'appuie sur trois axes : la promotion de la qualité de la formation, l'objectif de favoriser une coordination des sessions et de contribuer à leur complémentarité, et l'encouragement à se former auprès des confrères.

L’association est administrée, entre deux assemblées générales, par un conseil d’administration composé de quinze personnes, réparti en cinq collèges

  • Le Collège des membres de droit comprend : le Président du CSOV qui est le Président du Conseil d'Administration, le représentant de la Fédération des Syndicats Vétérinaires de France
  • Le Collège des Ecoles nationales vétérinaires comprend : un représentant de chaque Ecole nationale vétérinaire
  • Les deux Collèges des organismes de formation.
  1. Les organismes de formation sont classés par nombre décroissant d'heures stagiaires de formation effectuées par an.
  2. On distingue parmi ces organismes deux collèges : ž Le premier constitué des premiers 7/10 arrondi à l'unité supérieure de ce classement et dispose de 5 représentants élus. ž Le second constitué des autres et dispose de 3 représentants élus
  • Le collège des éditeurs de revue comprend : un représentant des éditeurs exclusifs de revues ou d'ouvrages, quel que soit le support.

Les représentants des collèges des organismes de formation et du collège des éditeurs de revue sont élus en assemblée générale par l'ensemble des membres.