Déconfinement et reprise d'activité dans les ESV : gestes barrières pour l'équipe soignante

Retrouvez dans cette fiche les gestes barrières à appliquer par l'équipe soignante dans le cadre de la reprise d'activité dans les ESV.

Signalétique et formation du personnel

Les gestes barrières doivent être connus et maîtrisés :

  • Sensibiliser le personnel au signalement d'un état pathologique, l'informer sur la nécessité pour chacun de mesurer sa température en cas de sensation de fièvre, et plus généralement d'une autosurveillance de l'apparition de tout symptôme évocateur de COVID 19
  • Renvoyer chez lui tout salarié en cas de détection de symptômes pouvant être rattachés au Covid-19 et lui demander de consulter son médecin généraliste,
  • Former le personnel à la bonne utilisation des moyens de protection à usage unique et aux gestes barrières,
  • Mentionner dans le DUER les mesures mises en place en vue de la maîtrise des risques Covid-19 : prévoir notamment un plan de nettoyage et de désinfection écrit en associant le personnel à sa conception.

Les moyens de protection

  • Exiger le port de la tenue professionnelle dès l'arrivée dans l'ESV et la dépose avant le retour au domicile,
  • Organiser le passage au poste habillage-déshabillage de manière à empêcher la présence simultanée rapprochée de plusieurs personnes,
  • Mettre à disposition au vestiaire les moyens de protections disponibles lavés ou renouvelés régulièrement : blouses, masques, visière ou lunettes de protection, gants S'assurer de la maîtrise des bonnes pratiques relatives aux processus de pose, de dépose des moyens de protection.

Attention : dans un contexte de pénurie, le lavage des mains renouvelé est à prioriser sur le port de gants qui est à réserver dans ce cas aux usages médicaux.

  • Imposer l'usage de gants et de masque pour le personnel d'hygiène,
  • Prévoir une checklist à faire signer par le personnel d'entretien à chaque passage, dans le cadre d'un plan de nettoyage formalisé qui mentionne la périodicité, les surfaces et objets concernés,
  • Prévoir le nettoyage/la désinfection des sanitaires 2 fois par jour,
  • Mettre à disposition à proximité de chaque poste de travail tous moyens d'hygiène y compris des consommables,
  • Usage de cellophane recommandé sur les surfaces à désinfection malaisée, (exemple : clavier d'ordinateur)
  • Changer les gants au minimum entre chaque client ou en cas de pénurie, se laver les mains au moins 40 secondes au savon entre chaque geste potentiellement contaminant,
  • Après lavage des mains ou désinfection des surfaces, utiliser du papier essuie-tout de préférence à des torchons pour le séchage,
  • Limiter au maximum l'usage potentiellement contaminant des poignées de portes : laisser les portes ouvertes autant que possible,
  • Les papiers essuie-tout, les gants usagés, les masques à jeter sont à mettre dans les DASRI,
  • Changer de tenue et se doucher en rentrant chez soi, avant tout contact avec les proches.

Organisation du travail

Essayer de réaliser des équipes Vétérinaires-ASV qui travaillent en alternance et réduire au maximum le contact entre ces différentes équipes.

  • Attribution d'un stylo nominatif et si possible d'un téléphone,
  • Privilégier pour chaque salarié un poste de travail unique si possible,
  • Veiller au bon approvisionnement de chaque poste en moyens de nettoyage et désinfection : gel, savon, spray désinfectant, lingettes, essuie-tout (et sacs poubelle),
  • Limiter au strict nécessaire les regroupements de personnes au sein d'une même pièce,
  • Faire recueillir les commémoratifs, établir les devis, donner toutes les explications pouvant être dispensées en amont de la consultation, préparer factures et ordonnances, si possible avant retrait de médicaments ou d'aliments. Désinfecter après chaque passage de client le matériel commun, par immersion dans une solution désinfectante ou à défaut par imprégnation avec désinfectant (exemple : téléphone, poignées de porte, stéthoscope). Ne pas oublier dans les procédures les surfaces les plus fréquemment contaminées : les poignées de porte, les bureaux, les tables d'examen. Encadrer par des consignes de sécurité la prise de boissons ou d'aliments dans l'enceinte des locaux. Prévoir une zone permettant la distanciation pour la prise de repas ou de boisson éventuelle.

Pour les boissons, privilégier l'attribution de bouteilles individuelles pour chaque membre du personnel.

Pour la nourriture, repas en horaires décalés avec respect d'une distance de 1m minimum et nettoyage/désinfection après chaque passage, attribution de couverts et vaisselle dédiés.