L'action sociale de l'Ordre

L’aide sociale pour les vétérinaires, leurs familles et les étudiants

L’action du pôle social se concentre sur 3 axes :

  • les aides sociales
  • la formation
  • la rédaction de documents de référence

L’aide sociale pour les vétérinaires, leurs familles et les étudiants

L’aide la plus importante, en montant et en nombre, est l’attribution d’exonérations de la cotisation pour motifs sociaux.

Ces exonérations sont accordées sur avis des conseils régionaux, après étude d’un dossier de demande d’aide sociale déposé et dûment complété par le demandeur.

Le pôle social traite également des demandes d’aide.

Le fonctionnement de l'entraide vétérinaire

1/ Le signalement

Le vétérinaire en difficulté contacte son Conseil régional de l'Ordre qui informe ensuite le pôle social du CNOV.

Le signalement peut aussi provenir de la famille ou de l'entourage.

Collaboration avec les autres associations d'entraide vétérinaire.

Etudiants : les demandes sont faites par les directeurs des études et de la vie étudiante.

2/ La prise en charge de la demande

Elle se fait par le référent social régional ou par le pôle social national.

Elle aboutit :

  • soit à une demande d'aide financière
  • soit à une prise en charge de la demande par les associations d'entraide vétérinaires

3/ L'étude des dossiers

Les dossiers sont étudiés par les membres du pôle social national avec le référent social ordinal régional.

L’attribution d’une aide doit permettre au confrère en détresse de sortir durablement de l’impasse dans lequel il se trouve.

Le référent social reste en contact avec le demandeur pour veiller à sa santé morale et financière.

Le pôle social organise régulièrement des formations afin d’aider les référents sociaux ordinaux et le personnel administratif des CROV à accueillir les vétérinaires en difficulté ou en détresse psychologique sans se mettre eux-mêmes en danger.