Corrida

Corrida : l'Ordre interpellé par le COVAC

L'Ordre des vétérinaires a été interpellé par le COVAC (Collectif de vétérinaires pour l'abolition de la corrida) par un courrier en date du 24 mai 2015.

Dans ce courrier, le COVAC demande à l'Ordre de se prononcer défavorablement sur l'engagement de certains confrères, membres de l'AFVT (Association française des vétérinaires taurins), qui ce-faisant, encouragent la promotion de la corrida.

La démarche de l'Ordre en matière de réflexion sur l'éthique animale

Dans un courrier daté du 29 juin 2015, Michel Baussier revient sur la démarche de réflexion entreprise par l'Ordre en matière d'éthique animale et explique au COVAC que l'examen de la problématique d'éthique animale liée à la corrida ne débutera qu'après la fin des travaux sur l'abattage domestique, déjà en cours à ce moment-là.

Le rapport du pôle éthique vétérinaire et animal

Après un examen approfondi de la thématique, ainsi que l'audition du COVAC et de l'AFVT,  le groupe de travail de l'Ordre a présenté fin 2015 le résultat de ses travaux aux référents ordinaux éthique animale afin que la réflexion se poursuive dans les Conseils régionaux de l'Ordre.

Consultez le rapport du pôle éthique vétérinaire et animal

La réponse du Président de l'Ordre au COVAC

A l'issue du travail de réflexion ordinal mené sur la thématique de l'éthique animale et de la corrida, Michel Baussier a officiellement répondu au COVAC par un courrier daté du 10 août 2016.