Hommage : Docteur-vétérinaire Roger Guerre

Roger Guerre, président de la Conférence Nationale des Vétérinaires spécialisés en Petits Animaux (CNVSPA), désormais AFVAC de 1980 à 1989, s'en est allé discrètement le 18 avril 2018.

Peu d'hommes, même éminents, peuvent s'enorgueillir d'avoir fait l'histoire de leur profession. Roger Guerre est de ceux-là.

Un vétérinaire humaniste

Roger Guerre a été un bâtisseur de notre profession qui savait par son charisme mais aussi par son jusqu'auboutisme, rassembler. Sa vie est une belle leçon professionnelle pour l'ensemble des vétérinaires.

Elle nous montre

  • que l'on peut avoir le sens des responsabilités, conserver son idéal et garder ses valeurs.
  • que l'on peut porter la modernité et préserver son authenticité.
  • que l'on peut être fidèle à sa tradition et préparer l'avenir.

Il se méfiait des idéologies, mais il croyait aux idées, à celles qui entraînent, à celles qui mobilisent, à celles qui élèvent. Cette formule de KIPLING lui sied bien ; Kipling disait : "Dans ce monde, il y a ceux qui restent chez eux et puis il y a les militants".

Rendre hommage à Roger Guerre, c'est faire l'éloge de sa constance, de son humanisme et de sa fidélité : fidélité à ses origines, fidélité aux siens, à ses amis, fidélité à son Association la CNVSPA, à ses idées, à sa région, enfin, fidélité aussi à l'Europe vétérinaire. Oui, fidélité à ce qui fait le sens d'une vie, l'accomplissement d'un destin, la contribution à l'Histoire de notre profession.

Roger Guerre avait cette intelligence de l'esprit et du cœur, cette exigence permanente, cette élégance du verbe, cet enthousiasme communiquant et ce beau rire. Rien que pour cela, Roger Guerre a sa place à jamais parmi les grands de notre profession. Au cours de sa vie professionnelle, il aura dû faire des choix, des choix essentiels dont nous sommes les uns et les autres - quelle que soit notre place dans notre profession - les héritiers.

Un grand président de la CNVSPA

Roger Guerre fut un grand, un immense président de la CNVSPA au paternalisme éclairé. D'abord vice-président chargé des relations internationales, il en assurera la présidence de 1980 à 1989. Il commencera la modernisation de notre Association, il fera rentrer la CNVSPA dans une ère nouvelle. Avec son secrétaire Général, Christian Dumon, il contribuera au rayonnement de notre Association, au niveau national et international. Ils sauront ensemble créer les sections régionales et les groupes spécialisés et élaborer de nouveaux statuts associatifs. Parallèlement, le nombre d'adhérents passait de 1600 à 2200. Après le succès du congrès de Royan en 1980, congrès de la décentralisation organisé en collaboration avec Jacques Drapé, le congrès national prend ses quartiers à Paris d'abord au Grand Hôtel, au Sofitel Sèvres, puis à la Maison de la Chimie et au palais des congrès Porte Maillot. En 1986, la CNVSPA organise le 11 ième congrès mondial des vétérinaires spécialisés en petits animaux, vitrine extraordinaire pour la Vétérinaire. Cette équipe saura développer la CNVSPA en gardant ses valeurs, le pragmatisme, le bénévolat, l'indépendance scientifique, valeurs auxquelles l'AFVAC actuelle reste attachée.

A cet instant, je ne peux que penser affectueusement à son épouse Arlette avec qui Roger a tout partagé sur le plan professionnel.

Avec son départ, c'est la CNVSPA qui s'en va.

Je ne peux qu'évoquer les liens professionnels et amicaux qui nous liaient. Que de conseils donnés au jeune élu que j'étais, que de mots d'encouragements prodigués à mon égard, que de moments partagés et enjoués notamment lors de la rédaction de l'ouvrage sur le cinquantenaire de notre association en 2008. Merci aussi pour ces moments musicaux forts à Sully sur Loire.

Alors que tout s'achève, je repense à l'ultime ligne du dernier livre que Pierre MAUROY publia. Il écrivait : "Les hommes passent avec le reste. Mais les justes causes, elles, ne meurent jamais". C'est en servant ces causes, c'est en les servant bien que nous serons, à notre tour, fidèles à lui et à ses valeurs.

Au revoir Roger,

Eric GUAGUERE, Docteur-vétérinaire

Président de l'AFVAC

Publié le 08-04-2018