Les honoraires du vétérinaire

Ce que représentent les honoraires du vétérinaire

Un professionnel de la santé pas comme les autres

Le vétérinaire porte toute son attention aux animaux qu'il soigne : leur santé n'a pas de prix bien qu'elle ait un coût... Les Français ont l'habitude de payer leurs factures d'eau, d'électricité, de supermarché, de plombier... Mais avec notre système de Sécurité sociale, nous ne sommes pas habitués à payer nous-mêmes nos soins médicaux.

Nous n'avons donc pas vraiment conscience du coût réel de la santé. C'est un peu la même chose pour les coûts liés à la santé de vos animaux, mais cette fois il faut bien les assumer... Et l'on prête parfois au vétérinaire l'image du professionnel relativement cher. Il est important de bien évaluer le travail de votre vétérinaire, pour comprendre le rapport qualité-prix des soins apportés.

Que deviennent les 96 € d'honoraires payés par un client à son vétérinaires

Le revenu du praticien avant impôt est d'environ 20% de la facture : le rapport entre le revenu du praticien et le paiement du client est donc de 1 à 4,5. En effet, sur 96 € payés par un client, 16 € sont en réalité de la TVA et 61,30 € des coûts. Le vétérinaire conserve 18,70 € à partir desquels, une fois l'impôt sur le revenu payé, il tire son revenu net.

Les soins de médecine humaine bénéficient d'une exemption de TVA : ils sont donc d'emblée 20% moins chers que les mêmes soins vétérinaires...

IR : impôt sur le revenu - source ARAPL, 2005, auprès de 1 220 vétérinaires
Ce que paye le client (TTC) 96,00 €
TVA reversée à l'Etat 16,00 €
Ce que perçoit le vétérinaire 80,00 €
Ce que paye le vétérinaire (HT)
Achats de produits 27,70 €
Salaires et charges sociales des employés 13,20 €
Loyers du local 4,10 €
Amortissements 1,60 €
Charges sociales obligatoires du vétérinaire 4,90 €
Autres coûts 9,80 €
Ce que gagne le vétérinaire (avant IR) 18.70 €

Pourquoi les médicaments vétérinaires sont-ils en général plus chers que leurs équivalents humains ?

La TVA est 20% alors qu'en humaine elle est de 5,5% : cela fait une différence de 14,5% imposée par l'Etat !

Les coûts de production sont proportionnellement plus chers : les produits vétérinaires ne bénéficient pas des mêmes économies d'échelle alors que les contraintes réglementaires sont proches des médicaments humains (le marché vétérinaire est 20 fois plus petit qu'en humaine : les coûts ne peuvent pas être répartis autant).

Les produits chez le vétérinaire sont-ils plus chers qu'ailleurs ?

Les produits chez le vétérinaires ne sont pas, sauf exception toujours explicable, plus chers qu'ailleurs. Il suffit pour s'en persuader de comparer les prix de vente des aliments pour animaux vendus aussi en animalerie, ou des médicaments vétérinaires vendus aussi en pharmacie. Ils sont, sauf exception, identiques et parfois inférieurs ! Avec la connaissance de l'animal, l'écoute, le conseil, le suivi, la sécurité, la responsabilité et la disponibilité en plus...

Objectif : l'attention, la qualité et la sécurité des soins apportés à vos animaux

Le bien-être et la santé d'un animal ont un coût : la réalité du prix chez le vétérinaire repose sur des frais (personnel soignant, équipement et matériel, formation, stock, etc...) :

  • Le vétérinaire est pratiquement le seul professionnel de santé à ne pas dépendre de fonds publics : il doit donc faire payer à ses clients la totalité des coûts des soins réalisés.
  • La qualité exigée par les clients  et les exigences administratives ne cessent d'augmenter. Un juste équilibre est donc en permanence recherché entre les besoins d'une structure vétérinaire pour délivrer une qualité de service sans faille, et les ressources financières qui ne peuvent venir que des honoraires payés par les client. La raison d'être de tout vétérinaire est de mettre à la portée du plus grand nombre une qualité et une sécurité des soins.

Cette qualité se doit d'être à la hauteur de l'affection des Français pour leurs animaux domestiques et du professionnalisme des éleveurs de France. C'est ce qui motive encore et pour longtemps les jeunes à embrasser cette belle profession qui fait toujours rêver.