Qu’est-ce que la pharmacovigilance ?

La pharmacovigilance permet de détecter les effets indésirables d’un médicament vétérinaire après sa mise sur le marché.

Qu’est-ce que la pharmacovigilance ?

A quoi sert la pharmacovigilance ?

L’objectif de la pharmacovigilance vétérinaire est de pouvoir détecter le plus rapidement possible tout effet indésirable chez l’animal ou sur les êtres humains à la suite de l’exposition à un médicament vétérinaire.

En effet, les effets indésirables rares, survenant dans certaines races ou groupes d’animaux, ne sont pas toujours détectés lors des études préalables à la mise sur le marché. Ils peuvent ne l’être que lors de leur utilisation à grande échelle.

Les vétérinaires praticiens sont les plus à même d’observer les réactions indésirables quand elles surviennent. En les déclarant, ils contribuent à la sécurité d’emploi des médicaments. 

Qui peut déclarer ?

Les vétérinaires, les pharmaciens, ou autres professionnels de santé, ou tout autre personne à titre individuel.

Comment ça marche ?

Un vétérinaire qui repère des effets secondaires jusqu’à-là inconnus, ou un manque d’efficacité du médicament, effectuera une déclaration auprès de l’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire (ANMV) au sein de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail)

Lorsque des événements indésirables comparables se répètent, le médicament est réévalué. Cela peut conduire à la prise de mesures adaptées pour améliorer la sécurité du médicament :

  • L’ajout de précautions dans la notice,
  • La modification des indications,
  • Voire la suspension ou le retrait de l’autorisation de mise sur le marché.

L’évaluation de la déclaration est communiquée au déclarant et, chaque année, l’ANMV publie un rapport sur la pharmacovigilance vétérinaire et les principaux événements indésirables recensés.

Retrouvez toutes les informations sur le dispositif de pharmacovigilance sur le site de l’ANSES.