Vétérinaire rural ou mixte

Le vétérinaire à la campagne est à la fois médecin des animaux et ingénieur de l’élevage.

Il se déplace chez les exploitants agricoles avec un véhicule équipé, rempli de matériel et de médicaments. C’est une sorte d’hôpital mobile, qui se déplace à la ferme.
Il exerce le plus souvent en association pour pouvoir concilier son activité professionnelle très prenante avec sa vie privée.
Il peut être un chef d’entreprise qui emploie du personnel (secrétaires, auxiliaires, vétérinaires). Il peut également être salarié ou indépendant.
Avec l’évolution du paysage rural, le vétérinaire rural d’aujourd’hui est « mixte », il s’occupe d’animaux d’élevage et d’animaux de compagnie.

Caractéristiques

Secteur privé / Libéral / Disponibilité / Au service du client

Son rôle

Médecin et chirurgien des animaux.
Ingénieur de l’élevage. Il s’implique comme conseiller technique et sanitaire des éleveurs.

Hygiéniste de la santé publique

Comme le vétérinaire canin, le vétérinaire rural est investi d’un mandat sanitaire délivré par les pouvoirs publics. Il joue un rôle capital dans la surveillance sanitaire et la lutte contre les grandes maladies contagieuses et les maladies transmissibles à l’homme. Il effectue des tests et des prélèvements en séries dans les exploitations. Lorsqu’il prescrit des médicaments, il veille à ce qu’ils ne se retrouvent pas dans l’assiette du consommateur.

Ses compétences

Prévention des maladies de l’élevage.
Nutrition et alimentation des animaux.
Programmes de reproduction et de sélection (échographie, inséminations artificielles…).
Conception des bâtiments et économie des exploitations.

Et dans le cadre de son mandat sanitaire :
Missions de certification (échanges d’animaux vivants ou de denrées alimentaires).
Mission de contrôle des denrées alimentaires (inspection des abattoirs).

Ses contraintes

Une profession libérale qui demande une grande disponibilité, notamment la nuit pour les urgences.
Un service de garde 24h/24 pour assurer la permanence des soins aux animaux.