Vétérinaire équin

Il est le médecin, le chirurgien et le dentiste des chevaux de sport et de loisir.

Les vétérinaires mixtes ont souvent une activité équine partielle, mais la spécificité de la médecine et de la chirurgie équine amène certains à se former plus particulièrement.

Le vétérinaire équin travaille au chevet du cheval (club, écurie, pâture, haras) mais aussi de plus en plus dans des cliniques dédiées.

Caractéristiques

Secteur privé / Libéral / Disponibilité / Technicité

Son rôle

Médecine et chirurgie pendant la totalité de la vie du cheval, de la gestation à la vieillesse.
S’adapter à la diversité des situations et des chevaux (courses, concours hippiques, dressage, attelage, endurance, loisirs, élevage).
Bien connaître le comportement du cheval.

Ses compétences

Suivi gynécologique des futures mères (échographie, insémination, transfert d’embryons) et de la naissance, où l’intervention du praticien peut être vitale.
Suivi du développement du poulain jusqu’à l’âge adulte.
Prévention des défauts de développement.
Conseil en nutrition.
Dentisterie.
Prévention des maladies (vaccins, vermifuges).
Médecine spécialisée : ophtalmologie, rhumatologie, cardiologie, médecine interne…
Chirurgie : castration, plaies, fractures, coliques…

Ses contraintes

Des compétences requises de plus en plus nombreuses et complexes.
La valeur vénale et sentimentale de l’animal.